5 QUESTIONS SUPERVISANTES POUR LES ACTEURS DU CHANGEMENT

Besoins de superviseur … ou de supervisions ?

En 2013, s’inspirant de Barbara Moyes (2009), Paul Lawrence posait 5 questions aux coachs sur leurs besoins de supervision : quel type de soutien vous recherchez et auprès de qui ?

S’il parait acquis que les coachs aient besoin de soutien externe dans certaines situations, le « superviseur » issu du champ thérapeutique ne lui apparaissait pas comme LA solution unique. Lawrence questionnait aussi à la valeur perçue par le commanditaire.

Je conseille la lecture de son étude, lien à la fin de cet article (1), quoique depuis 10 ans maintenant, la situation ait fortement évoluée. 
Des études plus récentes existent-elles ? 
Les partager en commentaire le cas échéant…

Un questionnement pertinent pour d’autres professions

L’individualisation croissante des parcours en entreprise, et la pression de performance qu’elle fait peser sur les personnes, amène à penser que cette réflexion est de plus en plus pertinente pour d’autres professions, en particulier pour tous les « acteurs du changement ».

Ainsi, managers, RH, responsables de transformation, agent du changement, formateurs, facilitateurs, coach agile, scrum master, RTE, etc. se retrouvent dans des situations émotionnellement perturbantes, où la responsabilité individuelle est fortement sollicitée, où le désalignement survient, où l’éthique est sollicitée…

Comment faites-vous dans ces cas-là ?
Vers qui vous tournez-vous ?

Au-delà du coaching, s’ouvrir pour la supervision aux métiers de l’accompagnement, c’est l’invitation de la 2ème édition du livre de Florence Lamy & Michel Moral, MSc, PhD (2021) : « LES OUTILS DE LA SUPERVISION DANS LES MÉTIERS DE L’ACCOMPAGNEMENT ».

Les diverses formes d’accompagnement deviennent peu à peu la clef de voûte d’une société en devenir. Compte tenu des enjeux humains et financiers, leur articulation avec la supervision doit être comprise de tous les acteurs.

Florence Lamy & Michel Moral

Voir également mon eBook gratuit « se professionnaliser par la supervision ».

Que peut être cette supervision qui n’est plus celle des thérapeutes ? 

Dans un autre article de 2017 (2), Paul Lawrence en propose une définition inspirante :

Un dialogue entre deux ou plusieurs personnes, dont le but est de faciliter une réflexion systémique sur les pratiques de ceux qui participent à la conversation.

Paul Lawrence

Mon adaptation des 5 questions de Paul Lawrence

Lors d’un webinaire de rentrée sur l’auto-supervision, j’ai invité les participant(e)s à réfléchir collectivement à partir de mon adaptation des 5 questions de P. Lawrence. Voici ces questions :

  1. Quels sont vos objectifs d’apprentissage en tant qu’accompagnateur pour cette année ?
    Que mettez- vous en œuvre pour les atteindre ?
  2. Comment arrivez-vous à « vous décoincer » lorsque vous êtes confronté(e) à une situation d’accompagnement particulièrement difficile ?
  3. Vers qui vous tournez-vous pour obtenir de l’aide quand vous vivez de fortes expériences émotionnelles indésirables lors d’une situation professionnelle ?
    Comment veillez-vous à votre propre bien-être, pour le bien des personnes avec qui vous interagissez, comme pour vous-même ?
  4. À quelle éthique professionnelle souscrivez-vous et comment surveillez-vous votre pratique par rapport à cette éthique ?
  5. Comment vous assurez-vous de l’alignement des objectifs des différents intervenants, dont vous-mêmes, avec ceux de l’organisation où vous intervenez ?
    (Y compris, pour les consultants externes, les objectifs de l’entreprise qui vous rémunère)

Autrement dit, en fonction des situations, comment vous y prenez-vous pour avancer et vers qui cherchez-vous de l’aide ?

Quelle place peut y trouver la supervision ?

Questionnement complémentaire

Ce travail réflexif peut-être fait seul ou en binôme, le binôme se limitant à poser les questions et écouter en silence, avec les éventuelles questions de relance proposées ci-dessous.

En fonction des réponses précédentes et de ma réflexion, en tant qu’accompagnateur du changement :

  • Qu’est-ce je souhaiterais amener spécifiquement dans un espace de supervision ?
  • Quels bénéfices j’en espère ?

Questions de relance :

  • Quoi d’autre ?
  • Et encore ?

A vous 🙂


(1) Paul Lawrence & Ann Whyte , Coaching: An International Journal of Theory,Research and Practice (2014): What is coaching supervision and is it important?, Coaching: An International Journal of Theory, Research and Practice, DOI: 10.1080/17521882.2013.878370
To link to this article: http://dx.doi.org/10.1080/17521882.2013.878370

(2) Réflexion sur la supervision (2017) : What is coaching supervision? (and do I want to be supervised?)
https://www.linkedin.com/pulse/what-coaching-supervision-do-i-want-supervised-paul-lawrence/


Mes propositions pour la supervision :

1️⃣ Séance individuelle de découverte

2️⃣ Lancement d’un nouveau groupe de supervision collective en distanciel, 3h / mois

3️⃣ eBook gratuit « se professionnaliser par la supervision »

4️⃣ Des témoignages

👉 me contacter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.