Accompagner les accompagnants : 2 – avec la supervision ?

Dans l’article précédent, Accompagner les accompagnants ? 1 – une nécessité ! », j’ai expliqué pourquoi la spécificité des accompagnants, qui sont leur propre outil de travail, entraîne différents types de difficultés qui les amènent à avoir eux-mêmes besoin d’un accompagnement pour rester professionnel, selon les mots de Philippe Bigot.

Dans cette suite, je présente la supervision comme un espace privilégié pour cet accompagnement des accompagnants…

Accompagner les accompagnants ? 1 – un besoin

Dans un environnement en pleine mutation, quel accompagnement proposer aux managers, formateurs, DRH, ou toutes les professions pour lesquelles le professionnel est son propre outil de travail ?
(Executive coachs, consultants en management, spécialistes des ressources humaines, dirigeants d’entreprise / cadres supérieurs, travailleurs de la Santé / sociaux, psychologues du travail, enseignants, psychothérapeutes, médiateurs … )

Quelles problématiques spécifiques rencontrent-on quand on est soi-même l’outil de travail ?

C’est quoi la supervision ?

Il s’agit de créer un espace de confiance et de confidentialité pour prendre en compte les émotions du supervisé, tirer parti des situations rencontrées, les relier aux expériences passées et renforcer par l’apprentissage, l’alignement personnel et la compétence professionnelle…

le vocabulaire du changement

Le langage structure notre pensée et donc conditionne nos comportements.
« words make worlds »
J’interviens souvent en agent du changement, dans le cadre de « transformation ».
Il m’a semblé fructueux de prendre un temps pour considérer les mots que nous employons quasi indifféremment au quotidien : « changement, transition, transformation, métamorphose, évoluer, s’adapter » …
Quelle vision sous-jacente véhiculent-ils ? Comment conditionnent-ils notre rapport au changement ?

A…comme abandonner

Cependant, dans notre courbe en U (ou en J), il y a un passage difficile, matérialisé par un trou dans la courbe : A … comme Abandonner.
C’est un moment critique où, individuellement et collectivement, l’invitation est faite d’inspecter ses réflexes habituels et d’identifier des comportements obsolètes.
Comment guider ce moment critique ?

Feuille de route ou livre de bord ?

Parvenu au terme du parcours du triple A+ (cf. l’article « Une ration de triple A contre la fatigue »), vous vous interrogez maintenant sur le moyen de traiter le dernier sujet : A…comme Ambition.
Comment définir la feuille de route (roadmap) que réclament des collaborateurs en quête de repères ? Ona pris le temps de tourner la page, on a écouté, on a réfléchi, maintenant on fait quoi ?

1 2 3 4 5 25